Article

La santé nécessite une approche globale.

Tous les acteurs publics, locaux notamment, doivent s’engager dans de nouvelles approches transversales, seule voie pour améliorer la santé des populations.

Faire de l’autonomie un principe clé pour l’organisation de notre système de santé

La crise du Covid a mis en lumière l’immense professionnalisme des équipes de santé, leur capacité d’adaptation, d’innovation, leur réactivité. 

L’expérience que nous avons vécue démontre à l’évidence la nécessité d’accorder plus de responsabilités aux différents métiers hospitaliers et de faire de l’autonomie et de la responsabilisation la nouvelle boussole du système de santé : développement des coopérations professionnelles ; autonomie accrue des équipes de santé pour davantage de délégations de gestion ; autonomie des établissements pour leur permettre agilité et adaptation. Autonomie enfin des territoires qui doivent devenir les piliers de l’organisation du système de santé et pouvoir expérimenter de nouvelles organisations.

Le rôle nouveau de la santé publique

La France n’était pas nécessairement connue pour son avance dans le champ des politiques de prévention et de santé publique. Les messages et méthodes de prévention restent souvent trop simplistes voire infantilisants tandis que les acteurs privés restent encore ignorés.  Ces retards en matière de Santé Publique ont largement montré leurs limites pendant la crise du Covid.

La crise sanitaire que nous traversons est une opportunité d’interroger nos approches et de moderniser les politiques de prévention. Pour cela, il est nécessaire de davantage faire confiance aux citoyens, de les responsabiliser en leur donnant, en transparence, tous les indicateurs pour leur permettre de faire évoluer leurs comportements.

Il devient également indispensable d’associer pleinement de nouveaux acteurs à l’effort de prévention. Les entreprises notamment ne doivent plus être écartées mais considérées comme les premiers lieux de prévention. Aux circulaires détaillées, préférons la confiance et la responsabilisation et laissons-leur inventer des actions de prévention comme elles ont su le faire avec efficacité lors du premier déconfinement : vaccination, prévention, alimentation, sport, etc., les champs d’intervention sont nombreux !

L’enjeu qui doit nous rassembler après cette crise est de faire de la France une nation de santé publique, en capitalisant sur les expériences de prévention en différents lieux et circonstances du quotidien, en popularisant et renouvelant nos méthodes.

Réinterroger les relations entre l’Etat et les Collectivités locales

Pour lire la fin de l’article, veuillez cliquer ici (PDF) [ 2994 kb ], SVP.

Auteur : Cédric Arcos, Directeur Général Adjoint de la Région Ile de France, en charge des politiques sportives, de santé, de solidarité et de modernisation.