Article

Les nouveaux enjeux liés au changement d’ERP

Emmanuelle Muller-Schrapp
By:
Les nouveaux enjeux liés au changement d’ERP
Contents

Les innovations technologiques et réglementaires ne s’arrêtent plus, au contraire elles bouleversent de plus en plus nos habitudes professionnelles et personnelles. Pour capter toute la richesse de ces innovations, pour demeurer compétitives vis-à-vis des concurrents, les entreprises se doivent de suivre cette innovation continue. La France est en train de rattraper son retard en matière de changement d’ERP. Quels sont les nouveaux enjeux liés aux ERP en SaaS, qui drainent le marché ? Comment y répondre ?

Une nécessité de basculer dans le Cloud

Avec la crise du Covid-19, nous sommes aujourd’hui tous conscients des avantages du Cloud et du Saas, permettant notamment de rendre disponible les applicatifs aussi bien au bureau qu’en télétravail. Le Gartner parle de « All Things Cloud » pour faire référence à cette demande. Il estime que près de 70% des entreprises auront augmenté leurs dépenses dans le cloud en 2021 et il révèle que le marché du cloud est en perpétuelle évolution (17% d’augmentation en 2020). Cette migration vers le cloud devient nécessaire pour tout DAF qui souhaite faire de son écosystème IT un atout.

La compliance, l’un des enjeux majeurs que doit porter l’ERP

Considérés pour beaucoup comme un obstacle à la croissance d’une entreprise, la compliance devient un élément stratégique et organisationnel de l’entreprise. A titre d’exemple, le projet de loi de Finance 2020 imposant la facturation électronique entre 2024 et 2026 donne une occasion de généraliser la dématérialisation fiscale, en privilégiant les formats à valeur probatoire, tels que l’EDI ou le PDF signé/structuré.

Au-delà de la lutte contre la fraude à la TVA, les pratiques de règlement fournisseur s’assainissent, par une meilleure maîtrise du cycle Procure-to-Pay. D’autres problématiques comme par exemple l’archivage du scoring et l’évaluation des tiers, la piste d’audit fiable, les matrices de SOD (Split Of Duties) deviennent des thèmes de cadrage des ERP à part entière.

Il est devenu nécessaire de s’outiller pour répondre aux évolutions réglementaires, et permettre au régulateur de valider la piste d’audit des décisions structurantes prises : cohérence des actes de gestion et des postings comptables qu’ils génèrent en bout de cycle, habilitations des décideurs, pilotage des retraitements pendant la clôture, documentation et archivage de la preuve. Pour les grands groupes, ces standards sont indispensables en France et également dans leurs filiales à l’étranger.

La compliance, considérée d’abord comme une contrainte au business, est en train de se transformer en un élément de compétitivité différentiant.

Une nouvelle approche « Fit to the Standard »

Faire évoluer les processus de l’entreprise aux best practices déjà préconfigurées, adopter et non adapter l’outil standard… Autant de termes qui sont en vogue et démontrent à quel point la digitalisation irrigue le business. Cette nouvelle approche permet de mettre en œuvre des solutions en mode SaaS pouvant s’avérer plus rapides, donc moins onéreuses que les versions on-premise, notamment pour les PME et ETI.

Le SaaS force les entreprises à challenger leurs spécifiques devenant de moins en moins maintenables dans le temps, et à repenser leurs processus et l’harmonisation de leurs pratiques.

La situation de crise du Covid-19 accentue davantage l’importance de ces trois enjeux.

Se lancer en 2022 dans un projet ERP devient une opportunité pour toute Direction Financière qui souhaite renforcer la digitalisation de sa fonction et développer un avantage compétitif en matière de compliance.