Article

La data est dans le chai !

Christelle Boileux
By:
La data est dans le chai !
Contents

Le choix d’une bouteille de vin compose un Big Data, mine d’or ou plutôt de raisin…

Le commerce physique se réinvente tous les jours. Les cavistes, les supermarchés proposent de nouveaux services tels que le click and collect, des sites en ligne, des marketplaces.

Avec toutes ces technologies à sa portée, le consommateur connecté devient de plus en plus exigeant par rapport à la qualité, au prix, à la livraison, au service après-vente. Ainsi qu’il soit au supermarché, au restaurant, chez le caviste, auprès d’un vigneron, sur son smartphone, sa tablette ou son ordinateur, au moment du choix d’une ou plusieurs bouteille(s), il se pose inconsciemment plusieurs questions :

  • A quelle occasion la boirai-je : dîner, apéritif, soirée ?
  • Avec quel plat l’accorderai-je : un vrai casse-tête de gastronome les accords mets-vins ?
  • Avec qui la partagerai-je : jeune, expérimenté, homme, femme ?
  • Et toutes les questions liées au contexte : météo ? humeur du jour ?

Comment faire pour y répondre ? Il est possible d’éduquer le conseil dans le choix du vin avec des technologies, et c’est par exemple la mission de la start-up Matcha Wine qui est hébergée par l’incubateur Station F de Xavier Niel. Elle enrichit toujours plus de cas et permet de trouver des vérités statistiques toujours plus riches et pointues. On se rend compte alors à quel point la data a de la valeur, surtout sur un sujet dit « plaisir-passion ».

Des innovations IA, combinées au Big Data, transforment la vie des vignerons et des consommateurs

L’IA (Intelligence Artificielle), perçue comme une innovation positive au service de l’humain, est appliquée dans 5 secteurs : la santé, les transports, l’environnement, la défense et plus discrètement, le vin. Un succès double dans ce secteur traditionnel et passionnant : moins de travail, plus d’anticipation pour le vigneron et moins de traitements nuisibles pour l’environnement.

Comment est-ce possible ? La technologie Gaïa permet à un drone de prendre des photos, puis de venir se reconnecter à une station pour analyser les images et aider le vigneron dans son travail agricole. Ainsi, il surveille les vignes, peut être prévenu de l’apparition de maladies, il anticipe les effets du gel ou mesure la santé de la vigne.

Tout un chacun s’est posé la question de savoir quand il faut ouvrir une bouteille de vin pour la déguster à son meilleur moment ?

Même les meilleurs connaisseurs se sont fait surprendre malgré le respect scrupuleux du temps de garde : « trop tard, c’est devenu du vinaigre ». Des solutions innovantes, telles que Coravin, existent d’ailleurs pour tester un vin sans avoir à ouvrir la bouteille.

Il est aussi possible d’exploiter toutes les données pour faire des calculs savants basés sur l’appellation, le millésime, le cépage, le terroir, les notations de guides, la météo de son année sur son appellation et les notations des guides spécialisés. Sublivin par exemple vous donnera la date d’apogée !

En découle aussi des Use Case bien ciblés : Viniday invente et propose de « trouver la bouteille de vin de l’année de naissance de votre enfant à déguster quand il aura 20 ans » !

Le challenge est de marier la culture du Vin à la culture de la donnée client. Pour les entreprises du secteur viticole, l’heure d’une vision 360° du client a sonné. Le vin résulte d’un subtil assemblage : alors place à la chaîne de valeur et stop aux silos ! Une logique « client-centric » prend tout son sens, avec une vision en temps réel, une communication simple et efficace. Il faut s’ouvrir à l’extérieur, surfer sur les opportunités et il y en a de nombreuses : les box de vin par abonnement, l’influence des films et des séries, la popularité croissance de certains vins à l’international, les spéculations sur certains cépages, les impacts du réchauffement climatique ou d’autres paramètres environnementaux, économiques.