Article

Nécessité de l’approche populationnelle et responsabilité des acteurs

Le Covid a mis en évidence la nécessité d’une approche populationnelle et la responsabilité de tous les acteurs concernés

S’il y a une chose qui a manqué lors de la première période de la crise du Covid, ce fut bien une approche concertée, territoriale et populationnelle, indispensable à la protection des citoyens dans l’éventualité d’une épidémie. Les médecins et les soignants ne sont pas les seuls responsables de la Santé ! Cette responsabilité partagée a souvent émergé, par la force des choses, un peu partout en France. Il convient maintenant de la pérenniser et de la généraliser.

La gestion de l’épidémie du Covid dépasse largement le seul milieu hospitalier

Elle doit être organisée hors-les-murs des établissements hospitaliers, dont ce n’est pas le rôle. Elle pose la question de l’organisation territoriale en amont, car elle est populationnelle, et appelle de nombreux acteurs à conjuguer leurs forces : les hôpitaux bien sûr (pour soigner et aussi fournir de l’expertise, que ce soit en épidémiologie, en thérapeutique, en hygiène, voire en logistique comme on a pu le voir) mais aussi et d’abord les pouvoirs publics, les pouvoirs locaux et la médecine de ville notamment.

La gestion prévisionnelle d’une épidémie, quelle qu’elle soit, peut être anticipée, organisée et coordonnée entre tous ces acteurs. Il convient de sortir d’une vision administrative de la gestion d’une épidémie pour aller vers une vision clinique.

Des questions simples doivent trouver réponse, et des solutions, prêtes à l’emploi, doivent être apportées : Comment organiser le dépistage à grande échelle ? Comment assurer l’analyse des résultats ? Qui se charge du suivi ? Quelles sont les populations à risque ? Comment organiser concrètement la quarantaine (livraison de repas, connexions à distance, gardes, …) ? Il s’agit d’un travail de prévision très opérationnel : prévenir les acteurs, protéger ou isoler un quartier… Ce sont, sur tous les points, des aspects très pratiques permettant un énorme gain de temps et d’efficacité lorsqu’une crise apparait.

Nous devons être préparés à ces problématiques avant la survenance d’une épidémie : un modèle opérationnel conçu avec efficacité peut être reproduit pour chaque type d’évènement.

A lire dans la suite de l’article :

  • Les acteurs territoriaux ont une responsabilité populationnelle collective
  • L’expérience réussie au sein de territoires pionniers, sur des pathologies à haut risque,
  • Cinq facteurs-clés de succès

Pour lire la suite de l’article, veuillez cliquer ici (PDF) [ 3055 kb ].

 

Auteur : Antoine Malone, Directeur du Pôle Prospectives Europe & International, Fédération Hospitalière de France.