Article

Processus prévisionnel et Intelligence artificielle

Comment se préparer à l’intelligence augmentée ?

La planification connectée est une révolution en cours pour le contrôleur de gestion. Du fait de l’explosion de la quantité de données à traiter, de la nécessité de disposer en quasi temps réel des données mises à jour et de pouvoir réaliser des simulations à la demande, tous les éditeurs d’EPM (Enterprise Performance Management) ont développé des solutions performantes, collaboratives. Cependant elles n’intègrent pas encore véritablement de l’intelligence artificielle.

Mais de quoi parle t’on en matière d’IA ?

Il faut comprendre que l’intelligence artificielle s’appuie sur un ensemble de technologies pour fonctionner.

Tout d’abord, une interface conversationnelle. Ces dernières années les interfaces de reconnaissance vocale ont fait d’énormes progrès pour interpréter le langage humain. De même, les objets connectés (IoT) sont en plein développement et sont autant de  senseurs  permettant de capter de l’information. Mais cela n’est pas suffisant pour former une intelligence artificielle. Il faut compléter le dispositif avec du traitement de données permettant d’analyser d’énormes volumes d’informations (big data).

Ceci permet de traiter tant les données internes de l’entreprise que les externes. A cette brique technologique, il faut ajouter des algorithmes d’apprentissage automatique ou statistique (machine learning) qui permettront de modéliser les données pour les rendre « intelligentes » et leur permettre de comprendre les relations entre elles. Enfin, il faudra compléter le dispositif avec de l’analyse prédictive permettant de simuler l’avenir à partir du passé, en prenant en compte toutes les données disponibles, afin de proposer des analyses pertinentes qui permettront de prendre des décisions.

En résumé, la mise en œuvre d’une IA nécessite à ce jour beaucoup un travail considérable pour que la machine « apprenne » avant de devenir « intelligente » et prendre des décisions.

Où en est-on de l’IA appliquée au contrôle de gestion et plus spécifiquement au processus prévisionnel ?

Le processus prévisionnel, à savoir le plan, le budget, les re-prévisions et les analyses entre prévisionnel et réel, sont des processus bien souvent non standardisés et très spécifiques à chaque organisation et à sa culture de management. Même si des bonnes pratiques ont été très largement diffusées, ces processus restent inhérents à l’entreprise et surtout évolutifs en fonction de sa maturité mais aussi de sa stratégie. 

Certes si l’IA ne va pas tout de suite révolutionner le contrôle de gestion ; cependant un éditeur comme Aera Technology propose le concept du Self Driving Enterprise, à savoir un copilote intelligent permettant d’aider, voire de décider ! Il y a fort à parier que ces outils se généralisent au cœur des entreprises dans les années à venir. Les contrôleurs de gestion vont donc devoir apprendre à s’approprier ces nouvelles technologies afin de tirer profit du meilleur des deux mondes : l’intelligence humaine et l’intelligence artificielle. Il s’agira d’ailleurs à ce stade d’intelligence augmentée.  

Afin de mieux prendre en compte l’impact de ces bouleversements, nous accompagnons régulièrement les directions finance / gestion à les anticiper aussi bien d’un point de vue organisationnel, formation, gouvernance que technologique.

Directeur Associé
Olivier Rihouet Rencontrez Olivier