Grant Thornton identifie cinq secteurs sensibles

Grant Thornton, groupe d’audit et de conseil en France et dans le monde, présente son indice relatif au risque de corruption de 22 secteurs d’activités.

Combinant à la fois la perception d’un panel de 1500 répondants et un grand volume de données empiriques, cinq secteurs semblent particulièrement exposés selon l’indice créé : l’industrie manufacturière de pointe (indice de 3,16), les industries extractives (3,05), l’industrie manufacturière lourde (3,04), la construction (2,87) et les services financiers (2,50).

Nicolas Guillaume, Associé en charge de la ligne Business Risk Services et Patricia Pombo, Directrice au sein de la même équipe de Grant Thornton commentent d’une seule voix :

« Après trois éditions de notre baromètre dédié à la maturité des dispositifs anticorruption des entreprises, nous avons souhaité orienter nos recherches vers les pratiques peu éthiques dans la conduite des affaires à travers le monde. Notre étude n’a pas la prétention de se positionner comme un indice de référence. Toutefois, notre approche combinant la perception des répondants sur le terrain et l’analyse d’un grand volume de données empiriques, nous permet de publier un premier niveau d’exposition des secteurs d’activité au risque de corruption alors que les organismes internationaux intensifient leur lutte contre les opérations suspectes ».