Communiqué de presse

Observatoire de la vie du chef d’entreprise

Un tiers des dirigeants peinent à conjuguer vie personnelle et vie professionnelle

Grant Thornton, groupe d’audit et de conseil en France et dans le monde, annonce les dernières tendances de son Observatoire réalisé par OpinionWay, entre le 23 avril et le 17 mai dernier, auprès d’un panel de 300 chefs d’entreprise (PDG, DG, DAF…) d’au moins 50 salariés dont le chiffre d’affaires est supérieur ou égal à 50 millions d’euros.

Cette mise en perspective, qui croise plusieurs aspects de l’équilibre de vie (activités sportives ou culturelles, bénévolat, congés, temps partiel…), indique que près de sept dirigeants sur dix estiment avoir assez de temps libre pour leurs loisirs. Un sentiment qui se renforce encore plus auprès des chefs d’entreprise qui n’ont pas d’enfants (79%).

Toutefois, le panel exprime également, pour près d’un tiers, des difficultés à concilier vie professionnelle et personnelle. Ce sentiment se renforce particulièrement pour les personnes ayant au moins deux enfants (45%). L’âge est un critère qui a son importance mais dont l’analyse est plus nuancée, notamment pour les moins de 35 ans pour lesquels on observe une scission assez symbolique.

Ils expriment ainsi pour 40% d’entre eux des difficultés globales d’équilibre de vie mais ils répondent également à 47% « non pas du tout » à la question dédiée. Autrement dit, s’ils n’ont pas d’enfants, les jeunes dirigeants sont particulièrement à l’aise pour mener de concert travail et engagements familiaux. Par ailleurs, l’étude souligne que ce sont les dirigeants 45 à 54 ans qui ont plus de facilité (75%).

Agnès de Ribet, Directrice du Marketing et de la Communication de Grant Thornton : « Les chefs d’entreprise, en leur qualité de dirigeant, ont naturellement la sensation de maîtriser leur agenda et de pouvoir dégager du temps libre pour leurs loisirs, particulièrement lorsqu’ils n’ont pas d’enfants et sont âgés de plus de 54 ans. L’épreuve de la réalité est toutefois plus nuancée car dans les faits ils sont près d’un tiers à avoir des difficultés à concilier les deux facettes de leur vie.

Dans ce contexte, l’âge apparait comme un élément particulièrement intéressant. Les moins de 35 ans sans enfants et les dirigeants âgés de 45 à 54 ans sont les plus à l’aise dans leur équilibre de vie. A contrario, ceux âgés de moins de 35 ans avec des enfants ont nettement plus de difficultés, notamment dans les entreprises plus petites, de moins de 100 salariés. La transformation des modes de travail et l’essor des outils numériques prennent ici tout leur sens dans la mesure où les dirigeants voient le télétravail comme la solution ‘réalisable’ pour remédier à ces difficultés ».