Article

Simplifier, accélérer et augmenter le mouvement d’accès aux marchés privés et publics

Avec Jean Delalandre, Délégué général du Comité Richelieu

Le Comité Richelieu a été créé en 1989 à l’initiative de 5 dirigeants de PME innovantes de la défense sur des enjeux d’accès aux marchés, de développement à l’international et de relations entre PME et grands groupes. Fort de cette expérience et du soutien obtenu par les pouvoirs publics pour se structurer, le Comité s’est ouvert à tous les secteurs industriels français en 1994. En 2005, il signe sous le haut patronage de Thierry Breton, Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, un partenariat avec OSEO pour mettre en œuvre Pacte PME basé sur l’expérience des relations PME/ grands comptes et qui devient une association indépendante en 2010. Le Comité Richelieu introduit le concept de Crédit d’Impôt Innovation réservé aux PME dans son livre blanc de 2012 et réclame un objectif d’achats publics innovants ainsi qu’une médiation de l’innovation. Ces mesures seront reprises par les pouvoirs publics entre 2012 et 2017. Il est également partie prenante dans l’élaboration du Pacte défense PME, devenu depuis le plan action PME du Ministère des Armées.

Le Comité Richelieu, c’est aujourd’hui une dynamique qui rassemble 300 start-up, PME et ETI installées partout en France et qui ont une valeur commune, l’innovation. C’est un hub où se rencontrent ses membres et ses partenaires grands groupes, acteurs publics et clusters. Notre mission est de favoriser le développement basé sur l’innovation et la recherche, l’expérimentation et l’ouverture. Notre promesse est de porter la voix des entreprises innovantes auprès des pouvoirs publics et de contribuer activement à la réalisation de leur business.

Par ailleurs, avant la crise, et parce qu’une part importante de son rôle est de dynamiser l’écosystème d’innovation en instaurant la confiance, le Comité Richelieu a lancé le guide POC « comment réussir sa preuve de concept » en partenariat avec de nombreuses entreprises et la médiation des entreprises.
Il a également lancé la 5ème édition de l’Observatoire de l’innovation en partenariat avec SOGEDEV, Eden Cluster, EuraTechnologies, Pôle Pharma, Id4Car, Normandie Aéro-espace, Valorial, Agri Sud-Ouest Innovation, Tuba Lyon, Minalogic, l’Observatoire Com Media ou encore l’Afhypac.

S’agissant de la crise de la Covid-19, le Comité Richelieu s’est mis en ordre de marche pour accompagner son écosystème. PGE, organisation des entreprises, médiation du crédit, médiation des entreprises, délais de paiement, accompagnement psychologique des entrepreneurs, accélération du versement du CIR… le Comité a mobilisé son écosystème pour faire remonter la voix de PME et leur apporter l’information.

Aujourd’hui, nous voulons faire entendre la voix de celles et ceux dont on ne parle pas assez, celles et ceux que nous représentons : ces dirigeants de start-up, PME et ETI innovantes qui sont reconnaissants de l’attention qui a été portée par les pouvoirs publics mais qui perçoivent des difficultés à venir. Qu’en sera-t-il de la trésorerie et des commandes dans 6, 12 ou 18 mois ?

Au commencement du post-covid, nous sommes convaincus que les start-up, PME et ETI innovantes peuvent faire l’objet d’un accompagnement qui leur permettra de connaitre un rebond si toutefois elles sont pleinement considérées dans le plan de relance. Ce serait une erreur importante de considérer que le ruissellement qui viendra du haut suffira et les sauvera. Le risque du ruissellement, c’est que les plus petits n’aient pas le temps de le voir arriver. Le Comité Richelieu pense donc que la stratégie doit être double : du ruissellement et des mesures propres comme le renforcement du crédit d’impôt innovation, l’élargissement du statut de jeune entreprise innovante au moins sur une période donnée ou encore, dans un cadre d’expérimentation, un ‘small business act territorial’ : des dérogations aux règles de la commande publique pour les start-up, PME et ETI innovantes à l’échelle d’une région sur une durée déterminée.

Pour plus d’informations, découvrez le site du Comité Richelieu.