La lettre des décideurs n°23

2020 : la communication financière dans l’urgence de la crise

L’accent sur la visibilité et la continuité

11 mars 2020, l’épidémie Covid-19 devient pandémie. Les nations sont face à un nouveau paradigme, l’incertitude pèse sur tous les pans de nos vies, les piliers de l’économie mondiale sont challengés.

L’AMF rappelle alors les règles relatives à l’information privilégiée. Il y a urgence à communiquer et rassurer le marché, comme le montre l’étude de Grant Thornton France « Changements règlementaires et crise sanitaire - quels impacts sur la communication financière des émetteurs ? » réalisée en mai 2020.

Dans ce contexte hors norme, la communication a été active, avec jusqu’à 2 communiqués par émetteur, dont 42% traitant du niveau de liquidité, 60% de l’activité et des performances opérationnelles mais aussi, et en grande majorité, 80% des mesures prises pour faire face à cette crise.

Puis les publications sur le chiffre d’affaires trimestriel ont débuté : 100% des émetteurs ont communiqué sur le Covid-19 sous forme d’une information qualitative quant à l’impact de cette crise sur les perspectives de la société. Mais seulement 10 % d’entre eux ont donné un impact chiffré sur les performances attendues à fin 2020.

Et après…

Printemps 2020 ; il est temps de préparer le futur, choisir un cap et le maintenir, renforcer la confiance.

Le 20 mai, en amont des clôtures semestrielles 2020, l’AMF rappelle quelques principes à respecter. Et même si la communication des informations privilégiées se doit d’être faite sans attendre, les arrêtés semestriels seront un rendez-vous d’autant plus incontournable.

L’exercice du rapport semestriel d’activité sera à l’évidence plus exigeant que d’habitude. Il sera l’occasion de commenter les impacts de l’épidémie sur la stratégie et la performance de l’émetteur, préciser les mesures mises en place et indiquer les décisions stratégiques et opérationnelles prises ou à venir. L’information semestrielle devra permettre d’appréhender au mieux les performances financières des sociétés, au travers notamment la fourniture d’informations prospectives. Les émetteurs sont invités à la pédagogie et à la transparence.

Bien au-delà de la sphère financière

Les publications semestrielles seront donc l’occasion, pour les émetteurs de rappeler le réalisé, parler de demain et de donner des orientations. Alors comment, pour les entreprises, être en capacité, après avoir traversé la zone de turbulences, de mobiliser encore et redonner un cap ? Nous avons traversé une crise certes, mais d’abord une crise sanitaire : perturbations économiques et financières mais d’abord un changement de paradigme.

Ces modifications de notre rapport au temps, au travail et à la mobilité, les élans de solidarité, les réactions face à l’inédit, la réponse du collectif face à « l’enfermement » et à la distanciation sociale sont autant d’apprentissages qui vont, potentiellement, façonner l’avenir.

Crise d’identité ? Partout nous l’entendons : cette crise serait l’opportunité de réfléchir, penser, repenser à sa raison d’être, qui, comme nous le dit Jean-Dominique Senard « permet de joindre le passé au présent ; c'est l'ADN de l'entreprise. Elle n'a pas de signification économique, mais relève plutôt de la vision et du sens ».

Donner du sens pour regagner la confiance est un exercice indispensable à la sortie de cette crise. La raison d’être ; un moteur de l’action, collective, nécessaire en temps de sortie de crise.

Certains pourraient voir ici un peu d’opportunisme en matière de communication. Bien sûr, toute raison d’être ne prend vie que parce qu’elle est communiquée. Mais il s’agit aussi d’un vrai défi de transparence et de pédagogie pour les émetteurs, de reconstruction autour de fondamentaux solides pour passer cette période perturbée. Il n’y aura de (retour à la) confiance que si la stratégie, le rôle, la vision… de l’entreprise sont, sur un temps long, honnêtes, partagés et communiqués.

Auteur : Ludivine Mallet, Directrice Capital Markets, Audit, Grant Thornton.

Directrice
Ludivine Mallet