Article

2021 : une année commerciale pétillante pour le Champagne

Mallory Desmettre
By:
2021 : une année commerciale pétillante pour le Champagne
Qui aurait pu le croire ou même l’espérer il y a un an !
Contents

La filière Champagne prévoit un chiffre d’affaires record en 2021, estimé par l’Union des Maisons de Champagne à plus de 5,5 milliards d’euros pour 320 millions de bouteilles expédiées, soit plus que les 5 milliards d’euros historique de 2019. La filière confirme ainsi sa position de leader dans le secteur des vins et spiritueux français, après une année 2020 qui avait impacté le Champagne (chiffre d’affaires de 4,2 milliards d’euros) davantage que les autres vins.

Alors, comment expliquer ce spectaculaire rebond, relativement homogène entre les différentes destinations (France, Union Européenne et pays tiers) ?

  • Par la reconstitution des stocks des professionnels sur les marchés (secteur de l’événementiel, cafés, hôtels, restauration, cavistes, distribution…) après des mois de crise sanitaire. Ceci, afin également de se prémunir des difficultés et délais logistiques allongés pour l’expédition des bouteilles et d’anticiper l’augmentation des prix (+5% en moyenne estimés sur 12 mois) compte tenu des contraintes liées à la disponibilité des vins, qui devrait se poursuivre en 2022.
  • Par une demande forte des consommateurs depuis plusieurs mois, consécutive notamment à de nouveaux modes de consommation liés à la convivialité à domicile et à de nombreuses initiatives consommateurs déployées par les acteurs de la filière (œnotourisme, événements autour d’une nouvelle cuvée, club dédié à la marque…).
  • Par le fait que le Champagne occupe toujours une place privilégiée chez les consommateurs comme vin de fête et de la célébration. La levée progressive des restrictions sanitaires et le retour à une « vie normale » partout dans le monde contribue à cette effervescence du plaisir de partager.
  • Par la poursuite du développement des ventes sur les marchés exports (notamment les pays anglo-saxons et certains pays européens) par les grands acteurs, l’export étant déjà devenu le premier marché des producteurs de Champagne depuis quelques années. Cela conduit d’ailleurs certaines Maisons à imposer des allocations de certaines de leurs cuvées, principalement haut de gamme, face à la demande et à l’impératif de vieillissement des vins.

Bien que l’exceptionnelle performance de 2021 sur le plan commercial démontre la capacité de résistance et les atouts de la filière Champagne, il n’en reste pas moins que les enjeux de la filière restent importants (contexte économique et sanitaire toujours incertain, déploiement de la stratégie de croissance de la valeur, gestion des stocks, réduction de l’impact environnemental, valorisation de la qualité des vins…). Le moral de la filière étant retrouvé et ses fondamentaux restant solides, soyons optimisme pour le maintien d’une demande élevée en 2022 !

À voir aussi

Voir plus