Rapport

DPEF : 1 an après

La Déclaration de Performance Extra-Financière (« DPEF ») a remplacé l’ancien dispositif Grenelle II

Alors que ce dernier était fondé sur les principes d’exhaustivité et du « comply or explain », la DPEF intègre désormais deux nouveaux éléments comme socle d’analyse : le modèle d’affaires et la cartographie des risques.

Par ailleurs, les données brutes ont laissé la place à des indicateurs de performance rapportés à une unité de production ou activité et suivis dans le temps. Le contexte réglementaire laisse aux entreprises une importante marge de manœuvre pour réaliser une DPEF conforme. Partant de ce constat, nous nous sommes interrogés sur les grandes tendances et les éléments différenciants qui pouvaient se dégager de cette diversité.

Ainsi, nous avons dressé un premier bilan des pratiques des sociétés du SBF120. Celui-ci annonce des pratiques hétérogènes mais des constats similaires. Cette nouvelle approche a permis aux entreprises, quel que soit leur niveau de maturité, de bâtir, à partir de ce nouvel exercice de recherche de pertinence et de concision, un outil de pilotage permettant d’animer leur démarche, de nourrir leur stratégie et de renforcer leur communication.