Communiqué de presse

Le moral des acteurs économiques au plus haut

Il y a presque un an, Emmanuel Macron devenait l’un des plus jeunes présidents de la République au monde. Depuis, il fait montre de son engagement sur la scène internationale, notamment dans sa relation avec Donald Trump. Peut-on y voir un « effet Macron » sur le moral des entrepreneurs français ? Cela semble être le cas.

Début 2017, l’International Business Report (IBR) de Grant Thornton révélait un pourcentage net de confiance de 19%1. Sur le premier trimestre 2018, il s’est établi à son historique le plus élevé (75% net). Les différentes réformes favorables aux entreprises expliquent potentiellement ce fort regain d’optimisme.

Robert Dambo, Associé et Directeur Général de Grant Thornton commente :

« Les dirigeants montrent un niveau d’optimisme réel. Cela est encourageant et illustre la réalité d’une reprise. A l’origine de cette tendance, la force des fondamentaux économiques : ils n’ont jamais été aussi élevés depuis la crise financière de 2008. Même si on anticipe un ralentissement de la croissance mondiale, elle demeure à un niveau supérieur à 3%, avec des pointes à plus de 6% en Asie du Sud Est.

Aux Etats-Unis, cet optimisme vient renforcer l’appréciation des tendances globales. Les réformes fiscales du milieu des affaires adoptées par l’administration Trump ont été très bien accueillies par l’ensemble des investisseurs dans cette zone, et auront sans doute un effet positif pour les 12 prochains mois. A contrario les mesures protectionnistes du président américain pourraient influencer à contresens certaines décisions ».