Paroles d’experts

Comment optimiser son investissement dans l’innovation ?

L’innovation est une activité risquée. Les données du capital-risque en début de croissance le démontrent clairement : 6 des 10 premiers investissements échoueront, 1 sur 4 pourrait générer des bénéfices et seulement 4 sur 100 deviendront des licornes.

Ces données signifient que les entreprises doivent investir dans au moins 25 projets pour créer un moteur de croissance substantiel. Avec 0 et 5 POCs* par an, la majorité des grands groupes ne se donne pas les moyens d’expérimenter suffisamment d’initiatives pour parvenir à un ROI satisfaisant.

Pour espérer un véritable retour sur investissement de l’innovation, les entreprises doivent être beaucoup plus à l’aise avec l’échec et expérimenter suffisamment d’initiatives dans le temps.

C’est le paradoxe de l’innovation, innover est une activité à haut risque qui prend du temps. Mais le temps de la décision pour lancer, réorienter, financer ou arrêter des initiatives est un délai à court terme.

Comment résoudre ce paradoxe et donner une chance aux nouvelles idées d’émerger ?

Nous pensons que l’approche classique du ROI (produits ou cash-flow de l’innovation / investissement cumulés), sur laquelle se base encore bon nombre d’entreprises pour piloter leur investissement dans l’innovation, ne reflète pas la réalité du succès de la stratégie d’innovation d’une entreprise et peut conduire à prendre des décisions à court terme contreproductives.

Il est donc fondamental pour toute organisation qui veut investir dans l’innovation, de mesurer autrement le retour sur investissement, en passant du ROI au ROII* (approche développée par Scott Anthony, @Innosight).

Le ROII* se base sur 3 éléments de mesure, qui combinés, donnent une lecture éclairée de la stratégie d’innovation et de sa capacité à prendre les bonnes décisions à court terme (à l’échelle de son cycle d’investissement annuel) :

Comment optimiser son investissement dans l'innovation | Grant Thornton France

  • L’Innovation Magnitude permet de calculer la performance financière des initiatives à succès qui ont trouvé leur marché, ou d’évaluer l’effort complémentaire nécessaire en termes de dépenses marketing afin que ces initiatives rejoignent le portefeuille d’activités permanent de l’entreprise. 
  • L’innovation  Success Rate permet de mesurer l’efficacité du moteur d’innovation de l’entreprise.
  • L’innovation Efficiency permet d’évaluer la capacité de l’entreprise à financer une multitude d’idées novatrices, suffisamment nombreuses pour nourrir le pipeline de l’innovation.

Ainsi combinés entre eux, ces trois indicateurs fournissent une vision dynamique bien plus réaliste de la performance de la stratégie d’innovation de l’entreprise. Ils permettent une analyse et une interprétation de l’amélioration ou de la dégradation du ROII que n’autorise pas l’approche traditionnelle.

C’est avec cette volonté d’aider les entreprises à mesurer autrement la performance de leur programme d’innovation que Grant Thornton et Corellis ont créé l’offre Drive Innovation.

Drive Innovation a pour vocation d’accompagner les dirigeants d’entreprise dans la définition et la mise en œuvre d’un cadre opérationnel permettant le pilotage selon l’approche ROII, au sein d’un portefeuille d’innovation.

Elle vise pour cela à établir un système de mesure d’indicateurs quantitatifs (ex : volume vendus par les initiatives in Market) et qualitatifs métiers (ex : value proposition de l’initiative, modèle de croissance) communs à l’ensemble des initiatives de l’entreprise.

Consolidée au sein d’un portefeuille d’activités dédié à l’innovation et segmenté en fonction de critères (tels que l’ancienneté de l’initiative, le motif du business model ou le niveau de maturité dans le pipeline), cette approche permet :

  • La mesure de la progression dans le temps de chaque initiative,
  • Le calcul consolidé des indicateurs ROII, et sa déclinaison en différents niveaux de granularités (par exemple : zones géographiques, lignes business),
  • Des comparaisons d’initiatives entre elles, en fonction des différents critères.

Drive Innovation s’appuie sur une plateforme de management de l’innovation – Corellis Innovate Elle offre un cadre de travail commun à toutes les parties prenantes et assure la cohérence des actions à tous les niveaux de l’entreprise :

  • Les décideurs disposent d’indicateurs qualitatifs et quantitatifs précis pour chaque initiative, consolidés en termes de portefeuille, pour les aider à la décision.
  • Les managers et innovateurs disposent d’un outil performant de gestion du portefeuille d’initiatives de l’entreprise,
  • Les collaborateurs disposent d’une interface normalisée et d’un outil de travail pour les aider à suivre, analyser, communiquer et représenter leurs initiatives au sein de leur structure.

* Etude French Tech des relations Startups / Grands Groupes. Novembre 2017.

Sébastien Marin, Directeur de l’offre Transformation digitale, Grant Thornton
Jean-Marc Subra, Directeur Conseil Innovation et Transformation Digitale, Corellis

Directeur
Sébastien Marin Rencontrez Sébastien