La lettre des décideurs n°19

Une stratégie achats réussie pour vos dépenses d’énergie

Depuis la libéralisation du marché de l’électricité et du gaz en 2016 (et la disparition des tarifs réglementés pour tout consommateur avec une puissance souscrite strictement supérieure à 36 kVA) les prix, taxes ou redevances se sont enflammés et sont très volatiles. Ils ont ainsi fluctué entre 20 et 90 €/MWh depuis février 2016 et sont actuellement en nette progression.

Dans ce contexte, l’optimisation des dépenses énergétiques est devenue un enjeu majeur pour toutes les entreprises comme les collectivités.

Les bonnes pratiques et techniques d’optimisation sur cette catégorie sont identiques pour toutes les organisations mais les solutions et l’étendue des optimisations possibles dépendront fortement du marché à un instant donné et de la maturité de l’organisation sur cette catégorie achat (les dépenses d’énergie sont-elles gérées par un acheteur spécialisé et dédié ?

Quels moyens sont à sa disposition ? En effet la capacité d’optimisation de la catégorie énergie d’une organisation est non seulement liée à son volume de dépense mais aussi au positionnement de la personne en charge de la catégorie et aux moyens qui lui sont accordés pour son pilotage.

En fonction de la maturité de l’organisation en matière d’énergie, l’entreprise pourra ainsi déployer, pour tout ou partie les différents leviers d’optimisation qui sont au nombre de 4 :

  • L’élaboration d’une stratégie achats,
  • L’identification de la meilleure période pour lancer son Appel d’Offres Gaz ou Electricité,
  • La comparaison et l’analyse des offres,
  • Le suivi de son contrat et de sa facturation.

Comment donc élaborer une stratégie achats gagnante en matière de dépenses énergie ?

Avant de penser stratégie achats, il est primordial d’avoir une parfaite connaissance de son périmètre et de sa dépense. Pour cela, une phase d’analyse détaillée est nécessaire pour identifier le nombre de sites, les profils de consommation, les niveaux de consommation, les spécificités de chacun des sites… C’est grâce à la compilation de ces informations que l’on sera en mesure de qualifier et de formaliser le besoin.

L’élaboration de la stratégie achats en matière d’énergie s’articulera seulement ensuite autour de 4 éléments fondamentaux :

  • Le prix,
  • Les fournisseurs,
  • Les options,
  • Le contrat.

Le choix du prix.

Il sera fonction de plusieurs facteurs :

  • Niveau de maturité achats (il y a-t-il un acheteur énergie dédié ? Les sites gèrent-ils cet achat en propre ?

La direction a-t-elle conscience des enjeux et caractéristiques de cette famille ? etc.),

  • Rapport au risque de l ‘organisation (prix plus ou moins variables/spots ou fixés d’avance),
  • Contraintes budgétaires (quel est le degré de visibilité budgétaire souhaité ?),
  • L’Etat du marché (tendance du marché à la hausse ou à la baisse à un instant donné) ? Evènements internationaux impactant le marché ?

Trois options de prix sont possibles et/ou peuvent être combinées, options plus au moins risquées correspondant à un arbitrage entre la vision budgétaire et l’alignement sur les prix du marché : prix fixes, prix indexés, prix spot.

Le nombre de fournisseurs à consulter et les options :

Il sera fait en fonction des besoins de l’entreprise : type d’appel d’offres à lancer (commun, c’est-à-dire électricité et gaz ou non), secteur d’activité de l’entreprise (industriel ou tertiaire), nombre de sites, volonté d’intégrer les ELD. Tous les fournisseurs ne proposent pas les mêmes services en matière d’options, ni des mêmes prix et conditions tarifaires. En fonction de besoins et options souhaitées pour l’entreprise (reporting, facturation personnalisée, énergie verte, etc.), il peut bien entendu y avoir un impact sur le choix du fournisseur.

Enfin, le contrat :

C’est également un élément important de la stratégie achats. Il existe 2 types de contrats : les contrats avec le gestionnaire de réseau ou le contrat de fourniture avec les conditions particulières et CGV du fournisseur. La majorité des entreprises choisissent le contrat de fourniture intégrant le contrat du gestionnaire, communément appelé contrat unique. La relecture attentive des contrats et la négociation des clauses (modification ou reformulation) sont capitales pour garantir les meilleures conditions d’exécution de la prestation.

Au-delà de composantes structurantes nécessaires à l’élaboration de sa stratégie achats, l’anticipation est un élément clé de son succès.

En synthèse et pour s’assurer de réussir sa stratégie achats, notamment dans un domaine aussi technique que l’énergie, mieux vaut s’entourer d’experts internes et/ou externes qui poseront les bonnes questions et vous guideront dans votre prise de décision.

Directrice
Midoli Kawaji