Global site

Point de vue

La robotisation des processus de la fonction Finance

Menace ou Opportunité ?

Après avoir optimisés les lignes de production industrielles dans les années 90, les robots sont désormais à la conquête des activités Corporate notamment de la fonction Finance. Les entreprises françaises accusent un retard non négligeable par rapport aux pays anglo-saxons et si l’automatisation robotisée des processus et les mythes inhérents expliquent la réticence de certains, les opportunités que la robotisation peut offrir sont multiples.

Il s’agit d’une véritable révolution, qui grâce à ce nouveau levier, permettra à la fonction Finance de passer à la vitesse supérieure en permettant d’améliorer la satisfaction du salarié et du client, d’accélérer les gains de productivité et de renforcer la mise en conformité. La mise en place d’une solution robotique au sein d’une organisation Finance prend en charge de façon automatisée les tâches les plus répétitives, à fort volume, chronophages, tout en s’affranchissant du mille-feuille applicatif existant dans nos organisations. La promesse devient intéressante : les équipes finance pourront se consacrer à des activités génératrices de valeur pour l’entreprise.

Les avantages sont concrets avec l’automatisation de milliers de tâches simples qui peuvent représenter entre 15 % et 20 % des effectifs. Mais pour que la « révolution » se produise au sein des entreprises, plusieurs défis sont à relever.
Organisationnels et humains : ce sont les plus importants, l’intégration d’une solution robotique dans les processus suppose une nouvelle façon de travailler, de penser et de manager. Si de nombreuses organisations ne parviennent pas à s’adapter aux mutations technologiques, c’est généralement lié au fait que les collaborateurs ne changent pas leur façon de travailler ou de collaborer.


La stratégie de mise en place d’un projet de robotisation devient alors aussi important que le résultat attendu. Il est recommandé de démarrer par un pilote technique et d’y associer dès le commencement les différents acteurs concernés par le processus, de sélectionner des périmètres d’activité à fort volume et d’ores et déjà partiellement processés. De plus, il sera tout aussi important d’identifier les tâches robotisables que de redéfinir l’organisation des activités non robotisées afin de maximiser l’utilisation de la « machine ». La conduite de changement et la communication seront des éléments clés du projet pour éliminer les menaces et en faire une opportunité de transformation pour l’organisation.

 Qu’est-ce que la Robotic Process Automation (RPA) ou l’automatisation des processus par la robotique ?

Il s’agit d’un logiciel qui traite des tâches comme un opérateur virtuel et contrôlé par les équipes opérationnelles.
Associé
Christophe Radepont Rencontrez Christophe