Étude

Forte croissance du capital-investissement français en 2019

France Invest (Association des Investisseurs pour la Croissance) et Grant Thornton présentent aujourd’hui la 32ème édition du rapport d’activité des acteurs du capital-investissement français en 2019.

Avec 91% de répondants sur les 283 membres de France Invest interrogés, cette étude est la référence pour suivre sur une longue période les évolutions du capital-investissement français, acteur de la croissance des startup, des PME et des ETI.

Dominique Gaillard, Président de France Invest, souligne : « En 2019, pour la 4ème année consécutive, les principaux indicateurs de l’activité du capital-investissement français sont en hausse. Pour la première fois les montants levés franchissent le cap de 20 milliards d’euros. Les capitaux investis progressent d’un tiers en une seule année. La dynamique créée par la French Tech explique pour partie la croissance du nombre d’entreprises financées. Au global, en 2019, avec tous ses segments (financement en capital et en dette privée dans les entreprises et financement des infrastructures), le capital-investissement français a levé 40,7 milliards d’euros, soit 13% de plus qu’en 2019.

En ce 1er semestre 2020, l’intensité de l’impact du Covid-19 sur l’activité économique et sur les levées de fonds à venir est incertaine. Face à cette situation inédite, les sociétés de capital-investissement apportent de la stabilité aux entreprises accompagnées. Elles disposent de ressources financières pour soutenir l’activité, saisir des opportunités de croissance et accélérer la transformation de business models fragilisés par la crise. »

Forte progression des levées à 20,9 Mds€

En 2019, la levée de capitaux :

  • s’élève à 20,9 Mds€, soit une hausse de 12% par rapport à 2018, et pour la 4ème année consécutive une progression continue, de 21% en moyenne par an ;
  • augmente très fortement auprès des fonds de fonds (+99%), en lien avec les levées de grandes tailles, et dans une moindre proportion auprès des fonds souverains (+8%) ;
  • provient à 43% d’investisseurs internationaux, vs. 40% en moyenne annuelle sur les 10 dernières années (2009 à 2018) ;
  • devrait s’investir, selon les intentions d’allocation, à 63% pour financer la transmission d’entreprises (+31% vs. 2018) et à 12% pour financer des startup, soit le maintien à un haut niveau pour le capital-innovation.

Très forte progression des investissements à 19,3 Mds€ dans plus de 2 300 entreprises

En 2019, les investissements :

  • s’élèvent à 19,3 Mds€, en très forte augmentation de 31% par rapport à 2018, alloués à 2 314 startup, PME et ETI. Les montants ont progressé de 16% en moyenne annuelle au cours de 4 dernières années ;
  • sont réalisés à 50% en montants dans des entreprises qui ont ouvert leur capital pour la première fois ;
  • sont répartis dans tous les secteurs, avec une forte prédominance dans le retail et dans l’industrie et avec le secteur du médical et des biotechnologies en forte hausse ;
  • sont alloués principalement à des entreprises françaises qui représentent 81% du nombre d’entreprises investies. Sous l’effet de grosses transactions, les investissements s’internationalisent avec 38% des montants investis à l’étranger ;
  • affichent une progression du capital-innovation, en montants investis (+47% vs. 2018) et en nombre d’entreprises dans le prolongement de la dynamique créée par la French Tech (+17% vs. 2018), quand bien même le capital-transmission concentre 68% des montants investis, en forte progression par rapport à 2018.

Plus de 1.400 entreprises ont été cédées, en tout ou partie

La liquidité du non coté se confirme et se maintient à un haut niveau. En 2019, plus de 1.400 entreprises ont été cédées, partiellement ou totalement, soit un niveau supérieur à la moyenne annuelle historique (1.095 entreprises entre 2006 et 2018).

Thierry Dartus, associé, Transaction Advisory Services, Grant Thornton précise : 

« Avec près de 21 milliards levés et plus de 19 milliards investis, l’année 2019 devient, sur la séquence étudiée, le millésime le plus actif pour le capital-investissement. La France continue d’être particulièrement attractive auprès des investisseurs étrangers qui continuent d’alimenter massivement la levée de fonds de l’année, et dont les intentions d’investissement progressent significativement en faveur du capital-transmission. Le marché primaire est dans le même temps resté soutenu, avec 50% des montants investis dans des entreprises ayant ouvert pour la première fois leur capital.

L’industrie du capital-investissement continue ainsi de jouer un rôle actif dans le financement de la croissance des entreprises. Les mesures qui seront prises au cours des prochaines semaines pour endiguer la crise sanitaire, seront déterminantes sur l’évolution du contexte économique général et par voie de conséquence sur le marché des transactions. »

L’intégralité des statistiques sur l’activité en 2019 des acteurs du capital-investissement français est disponible sur www.franceinvest.eu, rubrique Médiathèque / Études.