Article

Data Centric

Comment remettre les données au cœur de la réflexion (Data Centric) du pilotage de la performance ?

Les technologies de BI « agiles » au service du contrôle de gestion, pour centrer les productions sur les besoins des utilisateurs.

Ces dernières années la fonction finance s’est attachée principalement à outiller les processus de l’entreprise sans forcément se soucier des données qui étaient véhiculées. La Data est au cœur de la transformation digitale et le contrôle de gestion doit permettre de donner de la valeur à ces dernières en favorisant le partage, l’enrichissement et l’analyse. L’objectif est de « redonner la main » aux métiers sur leurs données financières pour mieux piloter leur activité. Les contrôleurs de gestion vont devenir les « data scientists » de demain.

Tout contrôleur de gestion ayant été confronté à la mise en œuvre d’ERP par le passé, et qui serait engagé de nouveau dans ce type de projet aujourd’hui serait (et devrait être ?) agréablement surpris par l’évolution de l’état d’esprit de ce chantier.

En effet, il n’était pas rare d’entendre, sur ce type de projet, le leitmotiv suivant : structure et standardisation des processus dans un même outil avant toute chose, les données seront toujours disponibles ! Cette logique d’intégration d’une entreprise (ses métiers, ses processus, ses master data…) au sein d’un ERP était tout à fait cohérente avec les outils phares du marché.

Mais les promesses de ces projets portant sur les données produites par l’ERP (fiabilité, intégrité, simplicité) ne peuvent être tenues sur le long terme. Les chiffres sont produits plus vite, certes, mais ces derniers sont-ils utiles au business ? Sont-ils compris ? Finalement sont-ils fiables ?

Aujourd’hui, de nouveaux outils permettent de renverser la logique de conception. Ils obligent les profils financiers à considérer les questions suivantes : de quelles données mes clients internes ont besoin pour piloter leurs activités ? Quels outils et processus pourraient me les produire ?  Il s’agit d’une approche pilotée par les data et non les processus.

Ainsi, il est essentiel pour le contrôle de gestion de comprendre et de s’approprier la connaissance métier des directions opérationnelles, qui est un prérequis à la démarche Data Centric, en complément bien entendu d’une vision User Centric.  Comment produire un reporting de qualité sans pouvoir clairement comprendre les besoins, les attentes en termes de données et d’utilisation de celles-ci par les directions opérationnelles ?

Afin que les besoins des clients du contrôle de gestion soient pris en compte, en mode projet mais plus largement au fur et à mesure que le business évolue (Nouveaux business models ? Nouveaux produits ? Nouvelles gammes d’offres…), il est recommandé de définir et mettre en place une gouvernance appropriée, regroupant l’ensemble des directions opérationnelles. Cette gouvernance pourra se pencher notamment sur les nouveaux besoins : quelles données nouvelles sont à collecter ou à produire ? Quelles données sont à croiser ? Quelles données sont obsolètes, à archiver ?

En respectant ces fondamentaux « méthodologiques », la solution de BI « rapide » sera personnalisée pour chaque client, qui aura contribué à définir, comme tout réalisateur, sa propre « data storytelling ».  De plus, le contrôle de gestion disposera d’une richesse de données qui lui permettra de réaliser des analyses pertinentes, voire de devenir les « data scientists » de demain.

Notre rôle est d’accompagner les directions « finance/gestion » dans la mise en place d’une démarche « data et users centric » afin de les aider à acquérir les solutions de BI agiles appropriées à leurs besoins et de concevoir des reporting orientés client. Il est ici question d’étape clé pour professionnaliser le pilotage d’activité et l’aide à la décision de l’entreprise.

Contact : Olivier Rihouet, Associé, Conseil Opérationnel, Directeur de l’offre de services Pilotage de la Performance 

Associé Olivier Rihouet Rencontrez Olivier