Tendances

La franchise et le commerce associé se porte bien

Nicolas Guillaume Nicolas Guillaume

Discret et méconnu, le secteur de la franchise et du commerce associé (F&CA) n’en est pas moins incroyablement dynamique

La France est le premier marché du secteur à l’échelle européenne. En 2015, la Fédération Française de la Franchise recensait ainsi 1 834 réseaux de franchises différents pour un chiffre d’affaires total dépassant les 53 milliards d’euros. En termes d’emploi, on s’approche des 70 000 franchisés employant près de 350 000 salariés.

Ces chiffres imposent un certain respect et nécessitent sans doute de s’y pencher, car le concept de « franchise » amène naturellement à considérer deux camps : le franchiseur et le franchisé.
Les suffixes « -seur » et « -sé » laissent penser à de l’action d’un côté face à une soumission de l’autre. Doit-on pour autant penser que le franchiseur est acteur de son développement et que le franchisé le subit ?

La réalité est à l’opposé de ces considérations. Le modèle F&CA est la duplication d’un modèle et la réitération d’un succès et ces deux actions ne peuvent s’enchaîner sans une collaboration totale et active du franchiseur et du franchisé. Le franchiseur souhaite une croissance de son modèle et le franchisé, en tant qu’entrepreneur individuel, souhaite la croissance de son magasin. Il s’agit donc d’une relation où les deux acteurs sont, réciproquement, gagnants.

Pour autant, cela ne s’improvise pas. Outre le principe fondateur d’un modèle de franchise rentable, le franchiseur doit proposer au franchisé un savoir-faire marchand et un accompagnement permanent, tant dans de l’assistance opérationnelle que dans le développement des compétences. En parallèle, il doit laisser le franchisé avoir un rôle actif dans l’évolution du concept et du savoir-faire, a minima, au sein de son magasin.

Le modèle de la franchise présente des caractéristiques, tant opérationnelles que juridiques et des enjeux, en termes de marque, de digitalisation ou encore de pilotage, qui sont sources de risques et d’opportunités spécifiques pour les deux parties. Dans ce contexte, une expertise extérieure peut s’avérer nécessaire, non pas pour favoriser l’un plutôt que l’autre, mais pour les accompagner tous les deux dans un projet mutuellement bénéfique au service de leur croissance respective.

Pour répondre à ces enjeux, Grant Thornton déploie une offre sectorielle pluridisciplinaire à destination des franchiseurs pour les accompagner dans le développement, la sécurisation et l’optimisation de leur réseau.
Grant Thornton fait ainsi appel à ses expertises les plus pointues en matière de Conseil pour un accompagnement ou une délégation de fonctions à forte valeur ajoutée, tant pour le franchiseur que pour ses franchisés.